Saint Luc de Crimée : «De la Distraction dans la prière»

agios-louka-st-lukaInnombrables sont les miracles accomplis par l’intercession du Saint Archevêque et Confesseur de la Foi Luc de Crimée. Saint Luc a illuminé la Terre de Russie et il illumine aujourd’hui le monde entier. Puisse-t-il nous accompagner dans la joie sur notre chemin vers le Christ et nous donner la force de porter notre croix. Afin de nous y aider le Saint homme a prononcé ses homélies et écrit ses textes. Ce site propose la traduction d’homélies et de textes de Saint Luc, à notre connaissance inédits en langue française. L’homélie ci-dessous a été prononcée le 10 avril 1948, Samedi de la quatrième semaine du Grand Carême. Elle est intégrée dans le recueil intitulé «Hâtez-vous à la suite du Christ» (Спешите идти за Христом).

On m’a souvent demandé, et on continue à me demander, comment apprendre à prier et comment se débarrasser de la distraction pendant la prière. On dit que pendant la prière, tout attire et dissipe l’esprit, même le rayon de lumière qui tombe sur une icône et le faste de la liturgie épiscopale. On me dit : «Je ne parviens pas à me concentrer, je ne parviens pas à prier comme il faut». Et on me demande d’enseigner. Est-ce si simple? Non, ce n’est pas simple, pas simple du tout. Vers qui faut-il se tourner pour apprendre? Il s’agit pour l’homme de l’affaire la plus grande, la plus importante, la plus difficile de toutes. Car en fait, qu’est-ce que la prière, la vraie prière? C’est une relation directe de l’esprit de l’homme avec Dieu. Lire la Suite

Saint Luc de Crimée : «Priez pour tout ce dont vous avez besoin.»

agios-louka-st-lukaInnombrables sont les miracles accomplis par l’intercession du Saint Archevêque et Confesseur de la Foi Luc de Crimée. Saint Luc a illuminé la Terre de Russie et il illumine aujourd’hui le monde entier. Puisse-t-il nous accompagner dans la joie sur notre chemin vers le Christ et nous donner la force de porter notre croix. Afin de nous y aider le Saint homme a prononcé ses homélies et écrit ses textes. Ce site propose la traduction d’homélies et de textes de Saint Luc, à notre connaissance inédits en langue française. L’homélie ci-dessous a été prononcée le 8 avril 1948, jeudi de la quatrième semaine du Grand Carême. Elle est intégrée dans le recueil intitulé «Hâtez-vous à la suite du Christ» (Спешите идти за Христом).

Certains d’entre vous sont troublés en pensant : «Comment puis-je oser me tourner vers Dieu, Lui qui est grand et terrible, et Lui adresser ma prière, ma demande d’aide dans mes épreuves quotidiennes, dans mes afflictions ? Comment puis-je oser déranger Dieu si Grand, avec mes petits besoins, mes petites souffrances? Comment puis-je oser?».
Celui ou celle qui pense ainsi se trompe. Pourquoi se trompent-ils? Parce que Dieu prend soin de chaque homme et de chaque femme. Le monde a été créé par un épanchement de l’Amour de Dieu. L’Amour de Dieu est une énergie spirituelle, une puissance grande et précieuse de laquelle toute force tire son principe et trouve son origine, toute forme d’énergie physique, lumière, chaleur, électricité, tout cela est issu de cette énergie spirituelle, l’Amour de Dieu. Et si l’Amour de Dieu créa le monde tout entier, et puisque Dieu, à la fin de chacun des six jours de la création, regarda ce qu’Il avait créé et dit que «tout cela était bon», alors, pensez-vous qu’Il ne prendra pas soin de toutes ces choses bonnes qu’Il créa? C’est une caractéristique de l’amour, que de prendre soin de tout ce vers quoi il est dirigé. Nous prenons soin de tous ceux que nous aimons, nous nous occupons d’eux. Et Dieu aime le monde entier, qu’Il créa. Comment concevoir que Dieu aime le monde, lui confère un destin particulier, et n’en prenne pas soin? Il prend évidemment soin du monde tout entier, et la Providence divine recouvre le monde entier. Dieu prend soin des saints Anges, et même des esprits mauvais, dont Il endigue les mauvais penchants. Dieu prend soin de la nature, et des mondes innombrables qu’éclaire la lumière, vive ou déclinante, des étoiles, dans le ciel nocturne. Dieu prend soin de toute la nature terrestre, de tout ce qu’Il a placé sur terre, jusqu’aux herbes, jusqu’à tous les oiseaux, toutes les bêtes sauvages, toutes les bêtes des champs : tous reçoivent Son amour. Lire la Suite

L’héritage historique de Saint Cosme d’Étolie et de Saint Païssios l’Athonite. 2

Texte d’Athanasios Zoitakis publié en quatre parties sur le site russe Agionoros.ru. L’auteur est rédacteur en chef du Portail informatique Agionoros.ru, responsable des Éditions «Sviataïa Gora» (Святая Гора) et professeur d’histoire à l’Université d’État de Moscou. La vénération populaire des Saints Cosme et Païssios se répandit au sein du peuple immédiatement après leur décès. Le texte original russe est pourvu d’un important appareil de notes, omis ici ou en partie intégré au texte, en faveur de la lisibilité de celui-ci.

Les Prophéties
Saint Païssios l’Athonite proposa de relire toute une série de prophéties de Saint Cosme d’Étolie, et avant tout, celles ayant trait à la libération de Constantinople. La valeur des explications de Saint Païssios réside en ce qu’il propose une lecture essentiellement nouvelle des prophéties de Saint Cosme. Geronda Païssios possédait lui-même le don de prophétie et s’éloigna des interprétations répétitives dans lesquelles s’étaient enfermés de nombreux auteurs, qui diffusèrent pendant une très longue période une interprétation figée des prédictions de Saint Cosme d’Étolie. Lire la Suite

Geronda Seraphim (Dimopoulos) 10

Agionoros.rua mis en ligne une série de textes concernant des ascètes contemporains. Plusieurs de ces textes concernent Geronda Seraphim (Dimopoulos), dont une biographie fut publiée en 2011 : «Père Seraphim Dimopoulos (1937-2008). Un ascète dans le monde contemporain» («Πατήρ Σεραφείμ Δημόπουλος (1937-2008) Ένας ασκητής στον συγχρονό κόσμο»). Les textes publiés par Agionoros.ru ne sont pas extraits de ce livre, mais ont plutôt pour objet d’apporter un éclairage complémentaire. Voici la dixième et dernière partie de la série. Les premières parties se trouvent ici.

Un fils spirituel de Geronda Seraphim raconte : «Un malentendu engendra une querelle entre un de mes clients et moi. La conséquence en était que je pouvais subir une attaque armée aux conséquences imprévisibles. Un soir, Geronda Seraphim me retint dans sa kelia pendant six heures ; alléguant divers prétextes, il ne me permit pas de rentrer chez moi. Au bout de quelques heures je compris que les menaces de mort dont j’avais fait l’objet étaient à l’origine de l’attitude de Geronda. Cette nuit-là, mon client se mit en embuscade à proximité de ma maison, ayant l’intention de m’abattre au revolver. Il l’avoua plus tard. Geronda me retint chez lui jusqu’à ce que le client, lassé de l’attente, décida de rentrer chez lui. Lire la Suite

L’héritage historique de Saint Cosme d’Étolie et de Saint Païssios l’Athonite. 1

Crédit Photo : Agionoros.ru

Texte d’Athanasios Zoitakis publié en quatre parties sur le site russe Agionoros.ru. L’auteur est rédacteur en chef du Portail informatique Agionoros.ru, responsable des Éditions «Sviataïa Gora» (Святая Гора) et professeur d’histoire à l’Université d’État de Moscou. La vénération populaire des Saints Cosme et Païssios se répandit au sein du peuple immédiatement après leur décès. Le texte original russe est pourvu d’un important appareil de notes, omis ici ou en partie intégré au texte, en faveur de la lisibilité de celui-ci.

La vénération populaire.
Dans la conscience du peuple tout entier, Cosme d’Étolie et Païssios l’Athonite furent d’emblée célébrés comme des saints. Dès la fin de leur vie sur terre, la vénération de ces deux héros de l’ascèse connut l’expansion la plus vaste que l’on puisse imaginer. Lire la Suite

Geronda Seraphim (Dimopoulos) 9

Agionoros.rua mis en ligne une série de textes concernant des ascètes contemporains. Plusieurs de ces textes concernent Geronda Seraphim (Dimopoulos), dont une biographie fut publiée en 2011 : «Père Seraphim Dimopoulos (1937-2008). Un ascète dans le monde contemporain» («Πατήρ Σεραφείμ Δημόπουλος (1937-2008) Ένας ασκητής στον συγχρονό κόσμο»). Les textes publiés par Agionoros.ru ne sont pas extraits de ce livre, mais ont plutôt pour objet d’apporter un éclairage complémentaire. Voici la neuvième partie de la série. Les premières parties se trouvent ici.

Au cours de l’année 2000, une enseignante du nom de Maria fut atteinte du cancer. Son mari était soldat et ils avaient deux enfants, un garçon et une fille. Les médecins qui avaient établi le diagnostic annoncèrent à Maria qu’il lui restait seulement quelques mois à vivre. Son époux alla en faire part à Geronda Seraphim, qui se mit à prier pour Maria. Après deux ou trois ans, Geronda dit un jour à un membre de la famille de Maria : «Le fruit est mûr, Le Seigneur va le cueillir. Maria s’en ira dans quelques mois. Son mari est venu me voir il y a peu et je l’y ai préparé moralement. Dieu prendra soin de leurs enfants ; ils grandiront et trouveront leur place dans la vie». Les paroles de Geronda se réalisèrent. Et le Seigneur n’abandonna pas les enfants. La fille se maria et donna naissance à un fils. Lire la Suite