Hiéromoine Arsène l’Athonite. La Prière 7 (Don de Dieu et Feu Divin)

ieromonah-arseniiLe hiéromoine russe Arsène (Minine) l’Athonite est l’auteur du texte ci-dessous et de ceux qui seront mis en ligne ultérieurement dans cette série. Les textes originaux en langue russe sont accessibles sur le site «Русский Афон». Il s’agit d’extraits d’un livre intitulé «Philocalie Athonite sur le Silence et la Prière» (Афонское Добротолюбие о безмолвии и молитве), publié en 2015 par les éditions du Saint Monastère Athonite Saint Panteleïmon, et que l’on peut lire en ligne ici. Les premiers extraits se trouvent ici).

La prédisposition à la prière est un don de Dieu. Mais en fonction du degré de pureté et d’ouverture de leur cœur, certains ressentiront rapidement la présence d’un tel don, et leur prière devient alors consolation et douceur indicibles. D’autres devront œuvrer longtemps avant de parvenir à éveiller en eux ce sentiment bienfaisant. La variété qu’adopte en cette matière la mise en œuvre de la Grâce nous fait venir à l’esprit la sagesse de l’économie divine. Si un don nous vient sans labeur aucun, nous ne lui accorderons que peu de valeur, et nous le perdrons facilement, alors que ce que nous conquérons par nos efforts, nous le préservons tel un précieux trésor. Lire la Suite

Starets Élie. L’Affaiblissement de la Famille

Le Starets Elie (Nozdrine), Archimandrite du grand schème, est aujourd’hui âgé de 84 ans. Il fit partie de la communauté monastique de la Laure des Grottes de Pskov, séjourna sur la Sainte Montagne, et contribua au redressement du Monastère d’Optina, et il est le confesseur de Sa Sainteté le Patriarche Kyrill. Une équipe de Pravoslavie.ru est allée le rencontrer en 2016. Le texte de cet entretien a été publié dans les pages russes du site précité. Voici la seconde partie de la traduction; la première se trouve ici.

Batiouchka, aujourd’hui, de nombreuses jeunes familles sont détruites, mais aussi des couples qui ont vécu vingt ou vingt-cinq ans ensemble. Pourquoi tout cela? Que faudrait-il pour sauver la famille?
Toute l’affaire repose évidemment sur notre moralité. Avant tout, nous devons nous souvenir que Dieu existe et que l’homme a une âme. L’Éternité existe. Cette vérité est confirmée par tant d’arguments qu’il est impossible de les énumérer, plus d’un million! Tout parle de cela. Regarde-toi toi-même, homme! Regarde autour de toi! Regarde la vie et la vérité! Nous avons les Saintes Écritures qui depuis Adam jusqu’à ce jour témoignent de Dieu. Et combien de manifestations de l’autre monde! Nous en avons des milliers d’exemples et tous nous parlent de la Vérité du Divin. Rien ne contredit cela, je ne me tromperai pas en disant qu’il n’existe aucune preuve contre l’existence de Dieu. Il y a juste les tentations du diable, et ces malheureuses gens, dans le sens le plus complet de cette expression, qui renoncent à confesser la Vérité du Divin et l’histoire réelle. Lire la Suite

Hiéromoine Arsène l’Athonite. La Prière 6 (Persister dans la Prière)

ieromonah-arseniiLe hiéromoine russe Arsène (Minine) l’Athonite est l’auteur du texte ci-dessous et de ceux qui seront mis en ligne ultérieurement dans cette série. Les textes originaux en langue russe sont accessibles sur le site «Русский Афон». Il s’agit d’extraits d’un livre intitulé «Philocalie Athonite sur le Silence et la Prière» (Афонское Добротолюбие о безмолвии и молитве), publié en 2015 par les éditions du Saint Monastère Athonite Saint Panteleïmon, et que l’on peut lire en ligne ici. Les premiers extraits se trouvent ici).

Tournons maintenant notre attention sur la nécessité de prier non seulement quand nous sommes habités par la disposition à la prière, mais aussi quand nous n’avons pas envie de prier, lorsque la paresse, le sommeil, les soucis, les préoccupations, etc. nous éloignent de la prière. Car, si nonobstant cette sombre horde d’obstacles, nous prions, nous luttons, nous nous efforçons, alors notre prière monte jusqu’aux Cieux, jusqu’au trône du Seigneur. Lire la Suite

Starets Élie. Sans Dieu, il est impossible de résoudre les problèmes.

Photo : Pravoslavie.ru

Le Starets Elie (Nozdrine), Archimandrite du grand schème, est aujourd’hui âgé de 84 ans. Il fit partie de la communauté monastique de la Laure des Grottes de Pskov, séjourna sur la Sainte Montagne, et contribua au redressement du Monastère d’Optina, et il est le confesseur de Sa Sainteté le Patriarche Kyrill. Une équipe de Pravoslavie.ru est allée le rencontrer en 2016. Le texte de cet entretien a été publié dans les pages russes du site web précité. Voici la traduction, de la première partie du texte original.

Oblast de Moscou, gare de Peredelniko. Il y a toujours foule. Dès le petit matin, les gens affluent de tous les coins de Russie, pour recevoir une bénédiction, prendre conseil, parler, ou juste pour se trouver auprès du Starets Élie. Les histoires relatant l’aide que procurent ses prières circulent parmi les voyageurs. L’un se retrouvait dans une situation inextricable, l’autre avait pris place dans la file et attendait son tour d’être reçu, juste par curiosité. La file était longue déjà. Viatcheslav, l’opérateur, et moi étions restés dans la voiture. Nous vîmes arriver Georges Bogomolov, l’assistant du Starets Élie. Nous le saluâmes et commençâmes à décharger le quadricoptère et notre matériel (…) sans savoir si l’entretien pourrait avoir lieu. Nous voulions entre temps pouvoir donner un aperçu de l’atmosphère qui règne dans ce petit coin de notre pays.
«Vendredi, Batiouchka a refusé la Première Chaîne. Nous verrons comment cela va se passer aujourd’hui », dit Georges. Pendant que nous démarrons le quadricoptère, Georges est assailli par une foule de gens. Il explique quelque chose à une dame visiblement perturbée car elle avait fait une promesse à Dieu, et elle n’allait manifestement pas pouvoir la tenir. Georges lui répondit «Nous ne pouvons faire grand chose, mais pour Dieu, tout est possible. C’est juste que nous avons grandi dans la société communiste des plans quinquennaux, et nous sommes habitués à entendre que si on l’a dit, il faut le faire, un point c’est tout…» (…)
Le bâtiment est situé dans la cour de la magnifique église de la Transfiguration du Seigneur. Elle fit partie de celles, rares, qui à Moscou demeurèrent en activité à l’époque soviétique.(…) Les pèlerins sont rassemblés au–delà d’une grande table. Tous attendent avec ferveur le moment de parler seul-à-seul avec le starets. (…) Les heures passèrent. Le Père Élie peut recevoir les gens jusque très, très tard le soir. (…)

Lire la Suite

Métropolite Athanasios de Limassol. La Force que nous donne le Christ.

Athanasios 5Le site Pravoslavie.ru a publié la version russe du texte ci-dessous le 17 novembre 2016. Son Éminence le Métropolite Athanasios de Limassol y aborde, avec la puissance  et la beauté du verbe qui lui sont si coutumières,  le thème de l’homme contemporain dans l’épreuve.

Souvent, quand nous nous sentons épuisés, nous comprenons ce que signifient les paroles du Christ : «Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos» (Mat.11,28). Les jeunes ne peuvent ressentir cela pleinement : ils ne portent pas de fardeau. Mais pour le vieil homme qui a dû traverser de nombreux dangers, les afflictions, les labeurs, les échecs, l’asthénie, chaque année ajoute son poids au fardeau, à la fatigue, aux peines, et il a besoin de souffler, de poser ce fardeau quelque part, de s’en libérer. Et le seul qui puisse soulager, c’est le Christ. Personne d’autre. Tout ce que nous puissions entreprendre d’autre, cela reste humain ; cela ne peut nous aider que dans une mesure limitée. Nous pouvons par exemple voyager, rentrer au village pour revoir un vieil ami, ou encore aller dans l’un ou l’autre bel endroit. Cela peut nous aider et nous apaiser, mais pas en profondeur. Seul le Christ est en mesure d’apporter véritablement la paix à l’âme de l’homme car Il est Lui-même la Paix de nos âmes. Lire la Suite

Saint Luc de Crimée : «Ceux qui demandent signes et miracles»

agios-louka-st-lukaInnombrables sont les miracles accomplis par l’intercession du Saint Archevêque et Confesseur de la Foi Luc de Crimée. Saint Luc a illuminé la Terre de Russie et il illumine aujourd’hui le monde entier. Puisse-t-il nous accompagner dans la joie sur notre chemin vers le Christ et nous donner la force de porter notre croix. Afin de nous y aider le Saint homme a prononcé ses homélies et écrit ses textes. Ce site propose la traduction d’homélies et de textes de Saint Luc, à notre connaissance inédits en langue française. L’homélie ci-dessous a été prononcée le 7 juin 1947. Elle est intégrée dans le recueil intitulé «Hâtez-vous à la suite du Christ» (Спешите идти за Христом)
«Les pharisiens survinrent, se mirent à discuter avec Jésus, et, pour l’éprouver, lui demandèrent un signe venant du ciel. Jésus, soupirant profondément en son esprit, dit: Pourquoi cette génération demande-t-elle un signe? Je vous le dis en vérité, il ne sera point donné de signe à cette génération» (Mc8;11-12).
Pourquoi donc notre Seigneur Jésus Christ soupira-t-il profondément ? Quand soupirons-nous profondément en votre présence ? Nous soupirons profondément quand nous voyons ou entendons quelque chose qui soit difficilement supportable, quand nous entendons des paroles blasphématoires, des mensonges, des propos inadmissibles. Alors, nous soupirons profondément et disons «Seigneur, Seigneur!» Lire la Suite