Le Saint Starets Anatole (Zertsalov; 1824-1894) d’Optina.

Le texte ci-dessous est la traduction d’un original russe de Madame Olga Rojniova, publié sur le site Pravoslavie.ru le sept février 2014. Il présente un des grands starets d’Optina, peut-être un peu moins connu que ses pairs tels que Saint Ambroise, Saint Macaire, Saint Varsanuphe, etc. Le site Orthodoxologie a consacré voici peu une série de parution à ces grands et saint starets. La traduction ci-dessous complète d’une certaine façon cette très belle série de textes à lire sans faute, car sauf erreur de notre part, Saint Anatole (Zertsalov), dit «l’Ancien» n’en fait pas partie. Plutôt qu’une biographie le présent texte propose une image de la spiritualité du Saint Starets Anatole dit « l’Ancien ».

Le 25 janvier/7 février, nous célébrons la mémoire du Saint Starets Anatole (Zertsalo) d’Optina. Il y mena son exploit ascétique, son podvig, à l’époque où le Désert d’Optina était florissant. Il fut disciple de Saint Macaire et du grand et Saint Starets Ambroise, et contemporain des Saints Moïse, Antoine et Hilarion. Même au milieu de ces exceptionnels héros de l’ascèse, le nom de Saint Anatole (Zertsalov) ne manque ni d’éclat ni d’ampleur. C’est de lui qu’affirma Saint Ambroise d’Optina: «Les dons de la prière et de la grâce qui lui ont été donnés sont tels qu’un seul parmi des milliers peut les recevoir». Lire la Suite

Les débuts du Musée Appartement-Mémorial de Saint Jean de Kronstadt

Le texte ci-dessous est la traduction de l’original russe publié sur la page VK du Père Guennadi Belovolov, le 2 janvier 2019.
«Le Journal «Le Pont Krestovski», populaire à Moscou, a publié un entretien que j’avais accordé à leur journaliste Elena Alexeeva voici deux mois, à l’occasion du cent-dixième anniversaire de Saint Jean de Kronstadt, et du vingtième anniversaire de l’ouverture du Musée Appartement-Mémorial de Saint Jean de Kronstadt. Voici le texte de cet entretien»

En visite chez Saint Jean de Kronstadt
Qu’est-ce qui nous attend aujourd’hui dans cet appartement où Saint Jean eut la vision de la Très Sainte Mère de Dieu?
Le 20 décembre/02 janvier 2019, on célébra le cent-dixième anniversaire de la natalice du Juste Jean de Kronstadt, l’un des saints russes les plus populaires. On trouve à Kronstadt un endroit remarquable : un immeuble de la rue Posadskaia, dans l’un des appartements duquel le Père Jean vécut, au premier étage, pendant de nombreuses années. Nombreux furent ceux qui le vénéraient ici. C’est dans ce logement, alors qu’il priait, que la Très Sainte Mère de Dieu lui apparut. Il y décéda le 20 décembre 1908/02 janvier 1909.
Au cours de l’époque soviétique, la mémoire du saint ascète fut complètement effacée de ces murs. Mais en 1999, les efforts de l’Archiprêtre Guennadi Belovolov et de ses associés ont permis l’ouverture de l’Appartement-Mémorial de Saint Jean de Kronstadt. Le Père Guennadi est le directeur-conservateur de ce musée insolite. Il nous a raconté comment une partie de la mémoire effacée fut restaurée. Lire la Suite

Le Métropolite Athanasios de Limassol. La Maman de tout le monde.

Le texte ci-dessous est la traduction d’un extrait d’un très long article paru sur le site Pravoslavie.ru, le 28 août 2018 et sous-titré «Témoignages contemporains de l’aide miraculeuse de la Mère de Dieu», préparé par Madame Olga Orlova. Il s’agit d’entretiens accordés par différents hiérarques. L’article est précédé du préambule suivant : Depuis la Croix du Christ, le genre humain tout entier devint, à travers la personne de Saint Jean le Théologien, fils de la Très Sainte Mère de Dieu. Tous nous sommes appelés à devenir saints. Et la Mère de Dieu ne nous abandonna pas, même après Sa Dormition, en voici quelques témoignages. Nous avons retenus l’entretien accordé par Son Éminence le Métropolite Athanasios de Limassol, déjà largement publié sur le présent site.

Gloire et grâce soient rendues à Dieu car la Toute Sainte Panagia ne nous abandonne pas !

Ma rencontre avec Geronda Païssios fut la préface de mon chemin monastique. J’étais déjà étudiant à la Faculté de Théologie à l’Université de Thessalonique. Cela se produisit lors d’une de nos premières rencontres, précisément pendant la soirée que je passai pour la première fois avec lui dans sa kaliva. A cette époque, il ne menait pas encore son podvig à la Panagouda, mais dans la kelia de l’Exaltation de la Sainte Croix, que lui avait laissée le starets russe Papa Tikhon, appartenant au Monastère de Stavronikita. L’événement se déroula précisément la veille de la fête de l’Exaltation de la Sainte Croix, en 1977. C’était donc la fête de la dédicace. Mais malgré cela, rien n’annonçait ce qui se produisit… Lire la Suite

Les trois apparitions de la Mère de Dieu au Saint et Juste Jean de Kronstadt

Traduction d’un texte publié dans le n°348 de 1999 du journal «Vera» (la Foi), journal orthodoxe du Nord de la Russie, et rédigé par Monsieur I. Vladimirov, sur base du rapport établi pour les IVe lectures joanniques à Arkhangelsk (Section «Vie et service du Juste Jean de Kronstadt») par le Père Guennadi Belovolov.

La Mère de Dieu est apparue aux plus grands saints de Russie : Serge de Radonège, Alexandre de Svir, Seraphim de Sarov…
On connaît trois apparitions de la Mère de Dieu à Saint Jean de Kronstadt. Ce qui est unique dans ce cas, c’est qu’elles furent décrites par Saint Jean de Kronstadt lui-même. Les apparitions aux autres saints furent décrites, soit à partir de la narration qu’ils en firent, soit par des témoins. Lire la Suite

Saint Jean de Kronstadt, Batiouchka de Toute la Russie, en 2019

Les lecteurs de ce blog auront pu suivre pendant toute l’année 2018 la publication hebdomadaire d’une traduction du russe de textes relatifs au Saint Tsar-Martyr Nicolas II. En Russie, l’année 2019 sera une année de commémoration particulière d’un saint que vénéra le Saint-Tsar-Martyr dès le jour de sa natalice : le Juste Jean de Kronstadt, recteur de la Cathédrale Saint André de Kronstadt et « Batiouchka de toute la Russie ». Le courrier qui lui était adressé de Russie et du monde entier était si important qu’un bureau de poste spécial lui fut affecté à Kronstadt. Lire la Suite

Le Saint Tsar Nicolas II. Les Pleurs du Starets Nicolas Gourianov pour le Tsar.

Le Saint Tsar Nicolas II

 

Le texte ci-dessous est la traduction d'un original russe dû au Père Guennadi Belovolov, déjà présenté à plusieurs reprises sur ce blog. L'original fut publié le 14 mars 2017 sur la page du Père Guennadi du réseau "Livejournal". Le titre complet de cet original est : «Les pleurs du Starets Nicolas Gourianov pour le Tsar Martyr et la Rus'». Le Père Guennadi introduit son texte par les lignes suivantes:
J'ai eu l'occasion de lire un courriel de la moniale du grand schème Nicolaia, dont le texte convient comme jamais en ces jours où nous nous souvenons que vient de s'écouler un siècle sans Tsar. Je reproduis tant le courriel de Matouchka Nicolaia que les mots du Starets Nicolas Gourianov.
Cette traduction est la dernière de la série entamée au début janvier 2018. Au cours de cette année, le centenaire du meurtre du Saint Tsar Martyr Nicolas II, de son épouse, la sainte Tsarina Alexandra, de ses enfants, le saint Tsarévitch Alexis et les saintes Grandes Duchesses Olga, Tatiana, Maria, Anastasia, ainsi que de leurs derniers fidèles, a été célébré solennellement en Russie. L'ensemble des traductions publiées à raison d'une chaque semaine sur ce blog pendant un an avait pour objet de présenter une image du Saint Tsar plus proche de la vérité que celle qui nous est habituellement proposée. Au lecteur d'en juger...

Cher en Christ Père Guennadi! Bénissez!
Le Christ est entre nous! Il l’est et le sera.
C’est la servante de cellule de Batiouchka Nicolas qui vous écrit, la moniale du grand schème Nicolaia. Je vous avais téléphoné dès les premiers jours de la non-décision d’écartement concernant Leouchino. Je vous envoie la Parole de Vie du Père Nicolas, au sujet de notre cher Tsar-Martyr bien-aimé. Je serais heureuse si vous pouviez publier ce texte sur une page de votre blog-journal (dont je suis une lectrice). Lire la Suite