Le Métropolite Athanasios de Limassol. La Maman de tout le monde.

Le texte ci-dessous est la traduction d’un extrait d’un très long article paru sur le site Pravoslavie.ru, le 28 août 2018 et sous-titré «Témoignages contemporains de l’aide miraculeuse de la Mère de Dieu», préparé par Madame Olga Orlova. Il s’agit d’entretiens accordés par différents hiérarques. L’article est précédé du préambule suivant : Depuis la Croix du Christ, le genre humain tout entier devint, à travers la personne de Saint Jean le Théologien, fils de la Très Sainte Mère de Dieu. Tous nous sommes appelés à devenir saints. Et la Mère de Dieu ne nous abandonna pas, même après Sa Dormition, en voici quelques témoignages. Nous avons retenus l’entretien accordé par Son Éminence le Métropolite Athanasios de Limassol, déjà largement publié sur le présent site.

Gloire et grâce soient rendues à Dieu car la Toute Sainte Panagia ne nous abandonne pas !

Ma rencontre avec Geronda Païssios fut la préface de mon chemin monastique. J’étais déjà étudiant à la Faculté de Théologie à l’Université de Thessalonique. Cela se produisit lors d’une de nos premières rencontres, précisément pendant la soirée que je passai pour la première fois avec lui dans sa kaliva. A cette époque, il ne menait pas encore son podvig à la Panagouda, mais dans la kelia de l’Exaltation de la Sainte Croix, que lui avait laissée le starets russe Papa Tikhon, appartenant au Monastère de Stavronikita. L’événement se déroula précisément la veille de la fête de l’Exaltation de la Sainte Croix, en 1977. C’était donc la fête de la dédicace. Mais malgré cela, rien n’annonçait ce qui se produisit… Lire la Suite

la Bienheureuse Lioubouchka de Sousanino

Texte publié par le l’Archiprêtre Guennadi (Belovolov) le 28 juin 2017 sur sa page du réseau social «Live Journal», sous le titre «Bien», «Très Bien!», «vraiment ce qu’il a de mieux»(« Хорошо! », »Очень хорошо! », »самое лучшее!…).L’auteur a déjà été présenté à plusieurs reprises sur ce blog

«Bien», «Très Bien!», «Vraiment ce qu’il y a de mieux!» , me dit la Bienheureuse Lioubouchka, voici 25 ans.
«Aux jours de doute, aux jours d’incertitude»1 sur mon chemin de prêtre, aux jours où le cœur est lourd d’afflictions, quand les proches trahissent et l’entourage se fait mauvais, je me souviens des mots simples que me dit la Bienheureuse Lioubouchka de Sousanino voici environ vingt cinq ans, en juin 1992. Ces paroles ont chamboulé ma vie et sont devenues mon «espoir et mon soutien». C’est pourquoi ce jubilé, 25 ans depuis ma première rencontre avec la Bienheureuse Lioubouchka, m’est cher et je souhaite en faire part. Lire la Suite

Ukraine. Le « Conseil des impies »

https://pp.userapi.com/c846320/v846320426/15082d/94iZLZ8hRzk.jpg

Information de la Laure des Grottes de Kiev. Sa Béatitude le Métropolite Onuphre, eut égard au rassemblement annoncé pour le 15 décembre sous la dénomination de « synode », bénit les fidèles de l’Église, pour leur renforcement du jeûne et la récitation de cette courte prière : « Seigneur, empêche ce conseil des impies. Aie pitié de nous pécheurs et protège-nous par Ta Miséricorde. Amin« 

La prière à Saint Spyridon de Trimythonte

Texte de Madame Veronika Andrienko, publié le 01 août 2018 sur le réseau social VK sous le titre «Je tombais sans arrêt sur la prière à Saint Spyridon». Le second texte, celui de la prière, indépendante de celles mentionnée dans le premier texte, a été mis en ligne le 01 juillet 2018 sur VK également. Dans le nouveau calendrier, et donc à Corfou où reposent ses saintes reliques, la mémoire de Saint Spyridon est célébrée le 12 décembre, et dans le calendrier julien, le 25 décembre.

Gloire à Dieu pour tout ! Au cours de la période où je me suis rapprochée de l’Église, des miracles se produisaient chaque jour dans ma vie. La sœur d’une amie tomba malade. Je décidai qu’il fallait prier pour elle. (J’ignorais évidemment à cette époque qu’il fallait demander la bénédiction de pouvoir le faire). Je feuilletai mon livre de prière, mais je n’étais pas satisfaite de ce que j’y trouvai. Je me mis à chercher une prière sur l’internet. Et vous savez, quelle que fût la page que je visitais, je tombais sur une prière à Saint Spyridon de Trimythonte. Au début, je fermais la page et je continuais à chercher. Mais à un certain moment je compris clairement que j’avais trouvé la prière que je cherchais! Lire la Suite

Les startsy s’en vont les uns après les autres. A la mémoire de l’Archimandrite Lazare. (2/2)

Le 4 mai 2018, nous rappelions les décès successifs depuis un an de plusieurs grands starets russes. Entre-temps est venu se rajouter celui du starets Adrian. Et cette triste série se poursuit. Le 17 août 2018, l’Archimandrite Lazare (Abachidzé) est décédé. Il était l’un des auteurs favoris de très, très nombreux fidèles; même dans leur version russe, la plupart de ses livres sont épuisés, malgré les rééditions successives. L’article original russe traduit ci-dessous a été publié le 27 août 2018 sur le site Pravoslavie.ru sous le titre «Un Prédicateur du Christianisme de la tempérance. A la mémoire de l’Archimandrite Lazare». Ce texte est dû au Hiéromoine du grand schème Valentin (Gourievitch) et à Madame Olga Orlova. Deuxième partie.

L’écrivain spirituel, l’Archimandrite Lazare (Abachidzé), est décédé.
Bétanie (Géorgie), le 20 août 2018.

La plus dangereuse des substitutions.

Combien de fautes ne se dévoilent-elles pas après un moment de silence, même dans nos habitudes et pratiques religieuses bien ancrées… Dans un autre chapitre de ses exhortations, le Père Lazare écrit : «Nous pensons nous sauver «d’une manière ou d’une autre», «en passant», «entre autres choses», tout comme nous accomplissons la plupart des choses ennuyeuses, mais indispensables ou utiles. Ou pour le dire mieux encore, nous considérons toute notre vie en l’Église, notre vie de chrétien, comme une sorte de tranquillisant spirituel, c’est-à-dire, essentiellement, une forme de somnifère qui endort le ver agaçant, notre conscience troublée, et le plus souvent aussi comme une espèce de redevance ou de don qu’il est nécessaire de payer à des moments convenus afin d’avoir le droit à une vie insouciante le reste du temps. Lire la Suite

Ukraine. Sur le blog du Moinillon . Prière pour une Église ‘une’

Le blog de Maxime ‘Journal d’un chrétien orthodoxe ordinaire’ reproduit aujourd’hui un texte mis en ligne le samedi 8 septembre sur le ‘blog du Moinillon’. Compte tenu de l’ampleur catastrophique insoupçonnée que peuvent prendre les conséquences des événements déclenchés par la décision du Patriarcat de Constantinople de faire naître en Ukraine une « Église autocéphale » il a paru opportun de reproduire ci-dessous ce texte, sans changement aucun, tous les mérites en revenant à ‘P’tit Moine’. Une seconde prière y est ajoutée à la suite, celle récitée devant l’icône de la Très Sainte Mère de Dieu de Kazan.
En outre, pendant quasi trois ans les introductions aux traductions mises ici en ligne ont été rédigées en s’efforçant d’éviter l’usage de la première personne du singulier. Il sera fait aujourd’hui une exception:
En tant que fidèle d’une paroisse orthodoxe grecque d’une Métropole d’Europe occidentale dépendant du Patriarcat de Constantinople, je me sens moralement co-responsable de la décision exprimée et mise en œuvre par le Patriarche Bartholomée. Dans cette situation, je demande pardon à tous nos frères et sœurs orthodoxes russes du Patriarcat de Moscou (liés à l’actuelle Église Orthodoxe d’Ukraine, seule canonique) et à toutes les Ukrainiennes et tous les Ukrainiens qui ont et qui auront à souffrir des effets de la décision en cause, alors que leur pays, et particulièrement le Donbass, est déjà un lieu d’intenses souffrances. Pardonnez-moi.

Tous les Saints de Russie, priez Dieu pour l’Église et les patriarches

Saint Michel, métropolite de Kiev, prie Dieu pour nous !
Saint Vladimir qui baptisa la Rus’, prie Dieu pour nous !
Saints Boris et Gleb, priez Dieu pour nous !
Saints Antoine et Théodose, et tous les saints des grottes de Kiev, priez Dieu pour nous !
Saint Avramy de Rostov, prie Dieu pour nous !
Saint Nikita de Novgorod, prie Dieu pour nous !
Saint Alexandre de la Néva, prie Dieu pour nous !
Saint Igor prince de Tchernigov, prie Dieu pour nous !
Saint Daniel de Moscou, prie Dieu pour nous !
Saint Vsevolod de Pskov, prie Dieu pour nous !
Saint Michel prince de Tver, prie Dieu pour nous !
Saint Serge de Radonège et tous les saints de la laure de la Trinité-Saint-Serge, priez Dieu pour nous !
Saint Alexis, métropolite de Moscou, prie Dieu pour nous !
Saint Maxime le Grec, prie Dieu pour nous !
Saint Job de Potchaev et tous les saints de la Laure de Potchaev, priez Dieu pour nous !
Saint Thaddée et tous les saints de la Laure de Sviatohorsk, priez Dieu pour nous !
Saints Serge et Herman et tous les saints de Valaam, priez Dieu pour nous !
Saints Savaty et Herman et tous les saints de Solovki, priez Dieu pour nous !
Saint Séraphim de Sarov, prie Dieu pour nous !
Saint Basile le bienheureux de Moscou, prie Dieu pour nous !
Saint Dimitri de Rostov, prie Dieu pour nous !
Saint Théophile de Kiev, prie Dieu pour nous !
Saint Amvrosy et tous les saints d’Optino, priez Dieu pour nous !
Sainte Xénia de Saint-Pétersbourg, prie Dieu pour nous !
Saint Jean de Cronstadt, prie Dieu pour nous !
Saint Jean de Shanghaï, prie Dieu pour nous !
Saint Alexis d’Ugine, prie Dieu pour nous !
Saint Koukcha d’Odessa, prie Dieu pour nous !
Tous les Saints néomartyrs et confesseurs de Russie, priez Dieu pour nous !

Saint apôtre Bartholomée, prie Dieu pour nous !
Saint Cyrille, prie Dieu pour nous !
Tous les saints, priez Dieu pour eux !
Très Sainte Mère de Dieu, prie Dieu pour eux !

1) Allocution du patriarche Bartholomée lors de la synaxe des hiérarques à Constantinople(1er septembre 2018)
2) Nomination de deux exarques du Patriarcat œcuménique à Kiev (7 septembre 2018)
3) Déclaration du Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe du 8 septembre 2018

Sources: Blog de Maxime , Blog du Moinillon

A la prière ci-dessus peut s’ajouter celle que l’on récite devant l’icône de la Mère de Dieu de Kazan, et qui demande l’aide de Celle-ci entre autres contre schismes et hérésies. Il est vrai que ces derniers sont à l’œuvre en Ukraine depuis un certain temps, mais ce qui pourrait arriver serait bien pis encore.  La version française traduite traduite du slavon, et reproduite ci-dessous m’a été remise par un membre de notre paroisse.

Ô toute sainte Reine, Notre Dame la Mère de Dieu,
nous prosternant avec foi et amour devant ta précieuse icône, nous te prions :
ne détourne pas ta face de ceux qui accourent vers toi.
Prie ton Fils et notre Dieu, le Seigneur Jésus-Christ, ô Mère pleine de compassion,
afin qu’Il nous garde dans la paix,
et qu’Il préserve Sa sainte Église contre l’incroyance, l’hérésie ou le schisme.
Car nous n’avons pas d’autre aide ni d’espoir que toi, ô très pure Vierge.
Tu es le tout puissant secours et la protectrice des Chrétiens.
Délivre tous ceux qui te prient avec amour contre les assauts du péché,
contre les attaques des hommes méchants,
contre toutes les tentations, afflictions et détresses, et contre la mort soudaine.
Accorde-nous d’avoir un esprit contrit, un cœur humble, des pensées pures,
afin que nous amendions nos vies pécheresses
et que nous obtenions la rémission de nos péchés.
De sorte que nous puissions chanter avec reconnaissance tes hauts faits,
et que nous soyons assurés du Royaume éternel.
Amen.