Ioannis Kapodistrias : Président, Héros, Patriote et Ascète dans le Monde

Athanasios Zoitakis, rédacteur en chef du Portail informatique Agionoros.ru, reponsable des Éditions « Sviataïa Gora » et professeur d’histoire à l’Université d’État de Moscou a rédigé en russe l’original du texte ci-dessous, publié le 29 décembre 2015 et ayant pour objet de présenter Ioannis Kapodistrias, premier Président de la Grèce devenue indépendante au XIXe siècle, héros national en Grèce, homme politique respecté en Russie, cheville ouvrière de la restauration de l’identité orthodoxe de la Grèce face à l’expansion de l’idéologie des «Lumières». Ce texte offre la possibilité de prendre par rapport aux événements qui occupent l’actualité un recul historique quant au profil et à la fonction de Président d’un pays d’Europe.
Dès son jeune âge, Ioannis se plongea dans l’étude de l’héritage des Saints Pères, et l’Évangile était le livre de chevet du jeune garçon. Le cercle des amis, adultes, des parents Kapodistrias comptait plusieurs moines et prêtres. Témoignant de la piété de la famille du futur dirigeant de la Grèce, deux des sœurs de celui-ci devinrent moniales. Ioannis n’avait pas envisagé d’embrasser la carrière politique. De nature calme et timide, il souhaitait se consacrer à la médecine et aux lettres. En 1799, ayant terminé le cycle des études académiques de l’Université de Padoue, il rentra en son île natale de Corfou, où il commença son travail de médecin. Il soignait gratuitement les pauvres, alors même qu’il éprouvait des difficultés financières. Lire la Suite

«Saint Luc de Crimée, modèle d’abnégation», par le Métropolite Nektarios d’Argolide.

Le Saint Archevêque Luc (Voïno-Yasenietski) de Simferopol est décédé le 29 mai/11 juin 1961. Grande est la vénération dont jouit Saint Luc au sein de l’Église Orthodoxe de Grèce. En 2016, plus de quarante églises en Grèce sont dédiée à Saint Luc de Crimée. Et bien souvent, le Métropolite Nektarios (Antonopoulos) d’Argolide est surnommé le ‘secrétaire de l’éparchie de Saint Luc’. Despotis Nektarios nous parle de Saint Luc, dans un entretien accordé à Irina Akhoundouva, collaboratrice du Fonds André le Premier Appelé.C’est sur le site de cette institution que fut publié l’original russe du texte ci-dessous.
Despotis, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
Je suis né à Athènes, en 1952. J’y ai terminé les cycles d’étude du Séminaire, de l’École de Théologie et de la Faculté de Théologie de l’Université d’Athènes. Dès l’enfance, j’avais décidé de me consacrer à Dieu. Au Monastère de Sagmata, en Grèce, dont je fus higoumène, il existe une chapelle dédiée à Saint Luc de Crimée. Je me suis employé à y créer un petit musée dans lequel furent  rassemblés de nombreuses photographies et des effets personnels du Saint : une mitre archiépiscopale, des ornements liturgiques, ses études et travaux de recherches scientifiques, des livres, des tableaux et des lettres. Le Monastère de Sagmata est âgé de plus de 900 ans, mais sa renommée est toute récente, grâce à l’icône de Saint Luc, peinte par des iconographes grecs, enrichie de ses reliques, dont une partie de son cœur, et toute ornée de tamas et d’offrandes en remerciement de guérisons et aides diverses. Hommes et femmes s’y précipitent pour implorer l’aide du Saint. Au cours de ces dernières années, Saint Luc de Crimée, gloire et joyau de l’Église Orthodoxe de Russie et de tout l’Œkoumène orthodoxe, est devenu en Grèce un Saint exceptionnellement proche et aimé. On le vénère partout ; chaque maison, littéralement, est ornée de son icône. Lire la Suite

Le Saint Monastère de la Panagia Faneromeni, en Crète.

faneromeniLe texte ci-dessous a été composé à partir des deux brochures en français (2015) et en russe (2012) publiées par les «Éditions de la Sainte Métropole d’Ierapetra et de Siteia» et relatives au «Saint Monastère de la Panagia Faneromeni d’Ierapetra». Les photos sont tirées du site de la Métropole d’Ierapetra et Siteia.                                                                    Le Saint Monastère de la Mère de Dieu Faneromeni d’Ierapetra, connu également sous l’appellation «Panagia de Gourniès» se trouve au Sud-Ouest de la Localité de Pachia Amos, dans la Municipalité d’Ierapetra. Il est érigé à 540 mètres d’altitude, en surplomb de l’antique cité minoenne de Gournia, accroché au flanc d’une des branches du Mont Diktis. Depuis le monastère, on jouit d’une vue panoramique exceptionnelle sur la Baie de Mirambello, ses côtes pittoresques et ses îlots, ainsi que sur la ville d’Agios Nikolaos. Lire la Suite

Métropolite Nikolaos. Mon chemin de Damas.

Le Métropolite Nikolaos

Entretien avec le Métropolite Nikolaos, savant physicien de la NASA devenu Métropolite de la Mésogée et de la Lauréotique, mis en ligne le 10 et le 15 avril 2008 sur le site Pravoslavie.ru. Despotes Nikolaos jouit d’une belle popularité non seulement en Grèce, mais aussi chez nos frères et sœurs Orthodoxes russes, mais il est relativement peu connu en francophonie. La traduction d’autres textes concernant le Métropolite Nikolaos ou écrits par lui seront à l’avenir proposé sur le présent site.
Alors que le monde d’aujourd’hui retourne à son passé païen, nous allons parler d’un homme qui s’est tourné vers le Christ. L’exemple le plus frappant de conversion au Christianisme est l’aveuglement et la vision de l’Apôtre Paul sur le chemin de Damas. (…). Cet extrait des Actes des Apôtres (9,1-20) décrit clairement ce qui se produit dans l’âme de l’homme à l’instant où il passe de l’incroyance à la foi : un aveuglement au monde terrestre et ses lois rationnelles, et la vision du monde céleste, paradoxal, «scandale pour les Juifs et folie pour les Grecs» (1Cor. 1,23). Il est impossible à l’intellect de comprendre l’annonce du «Règne», qui n’est pas de ce monde, Règne dans lequel les derniers seront les premiers et les premiers les derniers. La voie de cette compréhension est l’aveuglement de la raison et la vision du cœur. Voilà l’objet de notre entretien avec le savant physicien, ancien collaborateur de la NASA et aujourd’hui Métropolite de la Mésogée et de la Lauréotique, Président du Comité de Bioéthique de l‘Église Orthodoxe de Grèce. Lire la Suite

Geronda Grigorios, Cathigoumène de Docheiariou : La Grèce, Navire en Péril

A l’occasion de la fête nationale grecque commémorant la révolution du 25 mars 1821, qui libéra la Grèce de l’occupant turc, La Lorgnette de Tsargrad propose l’adaptation française d’un texte publié le 17 janvier 2017, sur le blog grec « Aktines ». Il s’agit d’un texte de Geronda Grigorios, Cathigoumène du Saint Monastère de Docheiariou, dixième dans l’ordre de préséance de la Sainte Montagne. Ce texte a été largement diffusé au sein de la ‘blogosphère’ orthodoxe grecque. Il convient sans doute de prêter attention non seulement au contenu du propos de Geronda Grigorios, mais surtout peut-être au simple fait qu’un vénérable hiérarque de la communauté des moines de la Sainte Montagne, communauté dont la volonté de retrait hors du monde et l’ardeur à la prière ne peuvent être mises en doute, estime opportun de sortir quelque peu de sa retraite et de faire usage des ‘nouveaux médias’ pour lancer, telle une bouteille à la mer, ce bref pamphlet dans lequel il appelle les Chrétiens Orthodoxes à la révolte. Bonne fête à tous nos frères et sœurs grecs. Lire la Suite

Gerondissa Theophano, Novice de son propre Fils, Geronda Ephrem de Philotheou.

Le Site Pravoslavie.ru a mis en ligne le 28 octobre 2016 la version russe du texte ci-dessous, consacré à la vie et l’exploit ascétique de Gerondissa Theophano, appelée dans le monde Viktoria Moraitis, la maman de Geronda Ephrem de Philotheou et d’Arizona. Le texte russe a été composé par Mesdames Olga Zatouchevskaia et Olga Rojniova. La majorité des photos proposées sont reprises du site Pravoslavie.ru.
Le Monastère du Saint Archange Michaïl sur l’île grecque de Tassos,  est un metochion du Monastère de Philotheou, sur le Mont Athos. Gerondissa Theophano, la maman de Geronda Ephrem de Philotheou et d’Arizona, y a passé les dernières années de sa vie ; c’est là qu’elle s’est endormie dans le Seigneur, le 27 février 1986. Gerondissa Ephremia, higoumène du monastère, a accordé sa bénédiction pour que nous récoltions auprès d’elle et des sœurs du monastère quelques récits et souvenirs relatifs à Gerondissa Theophano. Lire la Suite