Optina Poustin’. 05/18 avril 1993. La Liturgie de Pâques est terminée.

Optina Poustin’. 04/18 avril 1993, 06 heures du matin. La Liturgie de Pâques est  terminée depuis 5h10. L’aube va commencer à poindre. C’est l’heure choisie par l’ennemi du genre humain pour faire assassiner par un sataniste trois jeunes moines, le Père Vassili et les moines Théraponte et Trophime, devenus les plus récents «néo-martyrs d’Optina». Ils n’ont pas encore été glorifiés, mais les miracles opérés par leur intercession ne se comptent plus. En ce jour de Pâques, souvenons-nous de leurs âmes lumineuses. Les trois premiers extraits de la traduction ci-dessous, proviennent du livre «Небесные Ратники» (Les Guerriers célestes), Moscou 2013 publié par les Éditions Saint Cyprien (Издательство Святитель Киприан) (pp 265-266, pp 247-248, pp 238-239), sans nom d’auteur. Le quatrième extrait est la traduction des pages 385 et 386 du livre de Madame Nina Pavlova «Красная Пасха» (La Pâque Rouge) publié en 2017 par les Éditions «L’Apôtre de la Foi» (Апостол Веры).

Les sonneurs Saint Théraponte à gauche, et Saint Trophime, à droite

«…Nombreux sont ceux qui se rappellent que cette Liturgie de Pâques avait en elle quelque chose d’inhabituel. On avait le sentiment qu’il devait se passer quelque chose. Théraponte communia , mais il n’entra pas dans le sanctuaire. Il se dirigea humblement vers l’arrière de l’église, où il prit l’antidoron et le vin mélangé d’eau tiède de la part là où on en avait également disposé. Il se plaça ensuite devant l’icône des Startsy d’Optina, inclina la tête et se plongea dans la prière. «Son visage était empreint d’humilité, se souvient une moniale âgée, et il avait l’air tellement rempli de grâce!» La célébration pascale prit fin. Tout le monde se dirigeait vers la cantine pour rompre le jeûne. Mais Théraponte s’attarda;il voulait rester encore dans l’église afin de prolonger cet incomparable sentiment de triomphe, cette indescriptible joie pascale de l’âme. Lire la Suite