Métropolite Ioann (Snytchev) Trois Saints Confesseurs de la Foi (10)

Écrits

Le Métropolite Ioann de Saint-Pétersbourg et Ladoga, de bienheureuse mémoire, est l’un des auteurs russes les plus traduits sur le présent blogue. Sa vie est longuement abordée dans la rubrique qui est consacrée à Vladika Ioann.
Le texte ci-dessous est la suite de la traduction inédite en français d’un long chapitre, en réalité un addendum, d’un livre édité à partir de leçons données par le Métropolite Ioann, alors encore Archevêque de Samara, à l’Académie de Théologie de Leningrad en 1989, au sujet de la situation de l’Église en Russie au début du XXe siècle, des schismes qui l’ébranlèrent et des grands confesseurs de la foi qui la maintinrent à flots contre vents et marées. La vie de trois d’entre eux est abordée par Vladika Ioann: le Saint Métropolite Benjamin (Kazanski) de Petrograd et Gdov, le Saint Archevêque Hilarion (Troïtski) de Vereya, et le Saint Hiéromoine Nikon (Beliaev) d’Optino. L’original russe est donc l’addendum du livre «Rester debout dans la foi» (Стояние в вере), publié à Saint-Pétersbourg en 1995, par les éditions Tsarskoe Delo.

L’Archevêque Hilarion (Troïtski)
(…) En juin 1923, le Patriarche Tikhon éleva l’Évêque Hilarion au rang d’Archevêque. Son activité prend de la hauteur au sein de l’Église. Il mène des négociations serrées avec Toutchkov (le dirigeant du département des affaires ecclésiastiques de la GPOU) au sujet de la nécessité d’organiser la vie de l’Église Orthodoxe Russe aux conditions des autorités soviétiques tout en restant fondée sur les règles canoniques. Il prend en charge le redressement de l’organisation de l’Église et rédige un grand nombre de messages du Patriarche.
Lire la Suite