Métropolite Ioann (Snytchev). Comment vivre le Grand Carême (6)

Écrits

Le texte ci-dessous est la traduction en plusieurs parties d’un original publié sous forme de brochure aux Éditions Novaia Kniga (Monastère Sretenski) à Moscou, en 1997, intitulée «Comment se préparer au Grand Carême et le vivre?» (Как подготовиться и провести Великий пост), et dû au Métropolite Ioann (Snytchev). Le texte de la brochure a été rédigé à partir des homélies prononcées par Vladika Ioann dans les années 1970′. A cette époque, il était Évêque de Syzran et Vicaire de Kouïbychev. Les homélies portaient sur les nombreuses questions spirituelles liées directement au Grand Carême. Les parties précédentes du texte se trouvent ici.

Comment œuvrer à notre perfectionnement spirituel? (suite)
J’aimerais donc que nous entamions notre lutte contre l’irritation, la colère et la rancune. Comment mener à bien cette entreprise délicate ? Comment vaincre ces passions ? Ce sont nos père théophores qui donnent la réponse, à ces questions car eux-mêmes ont parcouru ce chemin et ils nous indiquent les moyens qui nous aident à vaincre concrètement en soi l’irritation, la colère et la rancune. Lire la Suite

Métropolite Ioann (Snytchev) : Vivre le Grand Carême (5)

Écrits

Le texte ci-dessous est la traduction en plusieurs parties d’un original publié sous forme de brochure aux Éditions Novaia Kniga (Monastère Sretenski) à Moscou, en 1997, intitulée «Comment se préparer au Grand Carême et le vivre?» (Как подготовиться и провести Великий пост), et dû au Métropolite Ioann (Snytchev). Le texte de la brochure a été rédigé à partir des homélies prononcées par Vladika Ioann dans les années 1970′. A cette époque, il était Évêque de Syzran et Vicaire de Kouïbychev. Les homélies portaient sur les nombreuses questions spirituelles liées directement au Grand Carême. Les parties précédentes du texte se trouvent ici.

Comment éprouver notre conscience ?
Les portes du Royaume de Dieu sont gardées par des portiers particuliers, qui vérifieront nos bagages intérieurs à vous et moi.
De quoi seront-il remplis? Qu’y a-t-il de plus dans notre cœur: du bon ou du mauvais?
Il faudra beaucoup de vertus pour nous faire entrer dans le Royaume des cieux, dans la vie du siècle à venir.
Et nous, si nous examinons attentivement nos bagages, nous découvrirons sûrement que nous n’avons guère de vertus, et que nos bras ne sont pas assez longs pour porter nos péchés. Alors, comment allons-nous entrer dans le Royaume de Dieu, dont les portes ne sont pas larges, mais très étroites? Surveillez constamment les bagages de votre âme! Demandez-vous s’il n’y a pas l’un ou l’autre péchés dont nous pouvons commencer à nous débarrasser maintenant, et remplir les espaces laissés vides avec les vertus nécessaires! Pour cela, il est nécessaire de se réveiller de l’hibernation du péché, comme Sainte Marie Égyptienne se réveilla jadis. Et nous sommes appelés à cela par notre Seigneur, le Sauveur du monde. Ainsi, en nous réveillant du sommeil, nous sentirons le danger de la perdition et nous nous retirons dans le désert de la justice. Et là, nous nous armerons de patience, de générosité, nous nous armerons d’amour, nous nous armerons de prière, d’une abstinence mesurée, de confiance en la volonté de Dieu! Lire la Suite

Métropolite Ioann (Snytchev) : Vivre le Grand Carême (4)

Écrits

Le texte ci-dessous est la traduction en plusieurs parties d’un original publié sous forme de brochure aux Éditions Novaia Kniga (Monastère Sretenski) à Moscou, en 1997, intitulée «Comment se préparer au Grand Carême et le vivre?» (Как подготовиться и провести Великий пост), et dû au Métropolite Ioann (Snytchev). Le texte de la brochure a été rédigé à partir des homélies prononcées par Vladika Ioann dans les années 1970′. A cette époque, il était Évêque de Syzran et Vicaire de Kouïbychev. Les homélies portaient sur les nombreuses questions spirituelles liées directement au Grand Carême. Les parties précédentes du texte se trouvent ici.

Comment apprendre à aimer Dieu? (Suite)
Seule une fidélité constante à Dieu préserve en nous le véritable amour divin. Et si, à un moment de notre vie, nous rompons cette fidélité, nous enfreignons aussi l’amour de Dieu. Cette relation intérieure entre l’amour de Dieu et notre amour sera interrompue.
Notre amour pour Dieu doit être perfectionné jour après jour. Il reçoit une connexion directe avec Dieu, entre en union avec Lui et, par cette union, reçoit consolation, illumination, et exaltation. Mais nous devons bien comprendre que dans l’accession à cet amour de Dieu ou dans son renforcement, il est nécessaire de suivre le chemin connu des tribulations, un chemin de lutte, surtout avec nous-mêmes. Pourquoi ? Parce qu’il y a en nous le vieil homme qui couve ses convoitises. C’est pourquoi il est nécessaire de tuer le vieil homme en soi, de tuer tout ce qui est pécheur. Et quand nous commencerons, naturellement, le diable, le père du péché, se lèvera contre nous pour protéger ses biens, et alors il y aura une lutte. Lire la Suite

Métropolite Ioann (Snytchev) : Vivre le Grand Carême (3)

Écrits

Le texte ci-dessous est la traduction en plusieurs parties d’un original publié sous forme de brochure aux Éditions Novaia Kniga (Monastère Sretenski) à Moscou, en 1997, intitulée «Comment se préparer au Grand Carême et le vivre?» (Как подготовиться и провести Великий пост), et dû au Métropolite Ioann (Snytchev). Le texte de la brochure a été rédigé à partir des homélies prononcées par Vladika Ioann dans les années 1970′. A cette époque, il était Évêque de Syzran et Vicaire de Kouïbychev. Les homélies portaient sur les nombreuses questions spirituelles liées directement au Grand Carême. Les parties précédentes du texte se trouvent ici.

Pourquoi avons-nous tous besoin du repentir?
Les sermons et les appels les plus élevés, les conseils les plus sages et les mieux intentionnés, seront vains et stériles si nous ne parvenons pas à les appliquer activement dans notre vie d’aujourd’hui…
Personne ne sait combien de temps il nous reste pour nous souvenir et nous corriger, alors tout le monde, sans attendre, sans tarder, doit se demander «Ne serais-je pas la cause de la honte actuelle? N’est-ce pas mon péché qui maintient la patrie dans l’abîme de la chute? Ma négligence ne repousse-t-elle pas le lumineux instant de la résurrection?». Lire la Suite

Métropolite Ioann (Snytchev) : Vivre le Grand Carême (2)

Écrits

Le texte ci-dessous est la traduction en plusieurs parties d’un original publié sous forme de brochure aux Éditions Novaia Kniga (Monastère Sretenski) à Moscou, en 1997, intitulée «Comment se préparer au Grand Carême et le vivre?» (Как подготовиться и провести Великий пост), et dû au Métropolite Ioann (Snytchev). Le texte de la brochure a été rédigé à partir des homélies prononcées par Vladika Ioann dans les années 1970′. A cette époque, il était Évêque de Syzran et Vicaire de Kouïbychev. Les homélies portaient sur les nombreuses questions spirituelles liées directement au Grand Carême. Les parties précédentes du texte se trouvent ici.

Que nous dévoile la parabole du fils prodigue?
Les commandements de Dieu furent donnés à l’homme. En les observant, celui-ci acquiert une vie bénie.
Mais il est triste que l’homme n’apprécie pas toujours cette richesse que constitue l’accomplissement des commandements Divins dont son âme se nourrit. Parfois, il y a des moments chez l’homme où l’amour pour sa source de vie, l’amour pour son Créateur se raréfie, et alors tout ce qui sert de nourriture à l’esprit de l’homme devient comme un fardeau pour lui. Il essaie de s’en libérer, de se retirer, de rejeter le fardeau des commandements de Dieu et d’emprunter un chemin indépendant, de vivre comme il veut. Lire la Suite

Métropolite Ioann (Snytchev) : Vivre le Grand Carême (1)

Écrits

Le texte ci-dessous est la traduction en plusieurs parties d’un original publié sous forme de brochure aux Éditions Novaia Kniga (Monastère Sretenski) à Moscou, en 1997, intitulée «Comment se préparer au Grand Carême et le vivre?» (Как подготовиться и провести Великий пост), et dû au Métropolite Ioann (Snytchev). Le texte de la brochure a été rédigé à partir des homélies prononcées par Vladika Ioann dans les années 1970′. A cette époque, il était Évêque de Syzran et Vicaire de Kouïbychev. Les homélies portaient sur les nombreuses questions spirituelles liées directement au Grand Carême.

Quel est le sens principal du Carême?
Le commandement relatif à l’observance du jeûne est le premier commandement reçu par l’homme lorsqu’il fut créé. Adam pécha en mangeant du fruit de l’arbre défendu, et l’effroyable corruption du péché pénétra le genre humain tout entier. Depuis lors, le diable a eu accès au cœur de l’homme déchu. À partir de ce moment-là, la créature parfaite de Dieu, Adam, qui ne connaissait auparavant ni colère ni tristesse, est devenu sujet aux passions, dans lesquelles jusqu’à présent, nos cœurs privés du bienheureux entretien avec Dieu, bouillonnent comme dans la poix de l’enfer. Lire la Suite