Métropolite Nikolaos : «Tu as oublié le miracle.»

Le texte ci-dessous est la traduction d’un passage du livre du Métropolite Nikolaos de Mésogée et Lauréotique, «Si la vie éternelle existe, je veux vivre» («Если вечная жизнь существует, я хочу жить!»). Ce livre est rédigé sous forme d’entretiens avec de jeunes Grecs intéressés par la recherche de la vérité. L’auteur s’efforce de les orienter en fonction de son expérience de la Foi, de Dieu et de l’Église. Les jeunes gens et jeunes filles existent réellement et les dialogues sont authentiques. Cet extrait du livre a été reproduit le 21 novembre 2019 sur le site du Monastère de la Sainte Rencontre à Moscou.
Nous avions choisi une soirée rendue agréable par une brise légère. Nous avions au préalable vérifié les prévisions météorologiques, étonnamment précises, cette fois. Notre entretien se poursuivit même au-delà du couché de soleil, à la lumière d’un quartier de lune. Assis dans la véranda, la vue s’ouvrait largement. Mais notre discussion ne portait pas sur les beautés visibles, mais sur celles, plus belles encore, qui sont invisibles. Lire la Suite

Métropolite Athanasios: miracle au Monastère de Zographou.

Traduction d’un texte mis en ligne le 26 septembre 2019 sur le site du Monastère de la Sainte Rencontre à Moscou. Il s’agit du texte d’un entretien avec son Éminence le Métropolite Athanasios de Limassol, à propos d’un miracle survenu en au Monastère de Zographou sur le Mont Athos.

Ce fut en 1985 que le pieux Cypriote, Stelos Hadjicharalampou apporta au Mont Athos une grande icône de la «Dormition de la Très Sainte Mère de Dieu», pour une chapelle du Monastère de Zographou. Il avait fait la promesse d’apporter semblable icône lorsqu’un an auparavant il se trouvait «tout à fait par hasard» dans ce monastère. Le chemin était tortueux. Non loin du monastère, vaincu par la fatigue, il tomba endormi. Soudain, il vit qu’un homme se tenait devant lui. Stelos crut qu’il s’agissait de Geronda Pachôme, du Monastère de Zographou. Lire la Suite

Geronda Porphyrios. «Ta maman est en bonne santé!»

Le texte ci-dessous a été publié dans sa version russe sur le site du Monastère de la Sainte Rencontre à Moscou, le 29 août 2019. Dans son livre «Voyages en ville», la moniale Porphyria, dans le monde, chauffeur de taxi, raconte les surprenantes histoires de ses rencontres. L’une d’entre elles concerne une apparition de Saint Porphyrios et la guérison miraculeuse d’une jeune femme. Ce récit confirme que la vie se prolonge après la mort, et nous ne devrions jamais perdre espoir, car notre Seigneur est le Tout-Puissant.

Il était deux heures du matin. Je me trouvais Place des Saints Anargyres, à Athènes, au milieu d’un océan de lumière artificielle. Un homme avança vers moi.
Vous pouvez me conduire à Menidi?
– Non. Répondis-je.
Je ne pouvais le faire car à trois heures, je devais aller au Pirée. L’homme se tenait e l’autre côté de la rue et attendait qu’apparaisse un autre taxi. Quelque chose me disait que je devais l’aider. J’agitai la main pour qu’il vienne. Lorsqu’il s’assit dans la voiture, l’homme cria :
– Ce n’est pas possible!
Il prit la photo de Saint Porphyrios qui était dans ma voiture et l’embrassa. A ce moment, l’éclairage changea, la voiture avançait en direction de Menidi. Je voulus reprendre la photo, mais voyant avec quel amour il la regardait, je me ravisai. Lire la Suite

Geronda Gabriel de Karyès s’adresse au Patriarche Bartholomée.

Le 10 août 2019, un appel à la prière en faveur du saint Geronda Gabriel de Karyès avait été lancé sur le présent blog, répercutant la demande émise sur le blog Orthodoxologie. Aujourd’hui, dimanche 10 novembre 2019, un texte vient d’être publié, également sur le blog  Orthodoxologie, qui mérite toute notre attention. Il s’avère que ce serviteur de Dieu qui prie nuit et jour pour le monde, ce père spirituel de milliers d’hommes et de femmes, ce grand disciple de Saint Païssios l’Athonite, a adressé une lettre ouverte au Patriarche Œcuménique, invitant celui-ci à revenir sur la voie droite de l’Orthodoxie.

Lire la Suite

Métropolite Néophyte de Morfou : La Lumière Incréée.

Son Éminence le Métropolite Neophytos

Voici la traduction d’un court texte extrêmement surprenant. Le Métropolite Néophyte (Massouras) de Morfou partage le récit d’une conversation qu’il a tenue avec un moine contemporain qui décrit son expérience de la lumière incrée. Le texte russe, base de cette traduction, a été mis en ligne le 12 août 2019 sur le site du Monastère de la Sainte Rencontre à Moscou.

Il existe aujourd’hui des gens de Dieu, des gens saints. Ils sentent Dieu, ils voient Dieu, dans leur cœur, ils entendent la voix du Christ. Évidemment, seulement quand leur cœur est purifié par l’Esprit Saint. Par la grâce de Dieu, il m’a été donné de connaître plusieurs de ces saints, à chypre et en d’autres lieux. Je vais vous parler de l’un d’entre eux. Lire la Suite

Le Métropolite Athanasios de Limassol, Saint Silouane et la prière. (2/2)

Ce texte est la traduction des propos du Métropolite Athanasios publiés sur le site Pravoslavie.ru, le 08 juillet 2019. Le texte russe porte le titre et le sous-titre suivants: La Force de la Prière . Réflexions à propos du livre du Starets Sophrony au sujet de Saint Silouane. Le Métropolite Athanasios y examine en profondeur différents aspects de la prière. Comme toujours en ce qui le concerne, ses profondes connaissances théologiques sont exprimée à travers un sens pratique qui est certainement un des plus beaux et séduisants ornements de Son Éminence. Voici la seconde partie du texte. La première est ici.

J’ai connu à Thessalonique une famille de médecins qui agencèrent dans leur maison une petite pièce de prière dans laquelle toute la famille se rassemblait et y célébrait tous les offices, comme sur l’Athos, passant ainsi de nombreuses heures en prière. Ainsi, ils se levaient à trois ou quatre heures, le matin et célébraient tous les offices, en entier. Ensuite, ils vaquaient à leurs affaires, ils allaient au travail. A leur retour à la maison, il célébraient les vêpres, les complies et lisaient un acathiste. Lire la Suite