Métropolite Athanasios. En toutes choses soyez attentifs (2/2)

Le texte ci-dessous est la traduction de la seconde partie d’un entretien du Métropolite Athanasios de Limassol publié le 20 mars 2018 sur le site Pravoslavie.ru. Le Métropolite Athanasios y développe une des dimensions du fondement de la vie spirituelle du Chrétien orthodoxe : l’attention permanente qu’il convient de maintenir vis-à-vis de soi-même, mais également envers notre environnement humain et matériel. Il souligne particulièrement l’importance de cet environnement sur la vie spirituelle.
Je pourrais vous raconter beaucoup d’histoires semblables, mais ce n’est pas le moment. Je souhaite simplement vous dire d’être attentif à ce que vous conservez à la maison, à ce que vous portez sur vous et à ce que vous conservez dans votre environnement. Je suis allé dans toutes sortes de maisons et il m’est arrivé d’y voir des symboles démoniaques, des signes magiques, des masques, des statues bouddhistes. Soyez prudents car il ne s’agit pas de simples décorations ou souvenirs. Tout comme une icône du Christ n’est pas une décoration. Elle rayonne la grâce du Christ, tout comme la Croix rayonne la grâce. Saint Jean Chrysostome dit que si dans une maison se trouve l’Évangile, celui-ci la protège et transmet la grâce à toute la maison. De la même manière, là où se trouvent des objets, des livres et des images rayonnant une énergie démoniaque, ils agissent malheureusement sur notre environnement. On en vient aujourd’hui à ce que disaient les Pères voici des siècles; la science s’exprime clairement à ce sujet. Elle analyse, entre autres, aujourd’hui les effets des dessins animés sur l’homme. Lire la Suite

Geronda Ephrem, Cathigoumène de Vatopedi : Saint Luc de Crimée, parfait Disciple du Christ

Le Cathigoumène Ephrem du Grand et Saint Monastère de Vatopedi s’est rendu le 13 juin 2016 au Monastère de la Mère de Dieu à Veria, en Macédoine, et il y a prononcé l’homélie suivante, qui développe avec force l’essence du message que nous transmet le Saint Archevêque Luc de Crimée. L’adaptation en langue anglaise de l’homélie a été mise en ligne dans les pages anglaises du site Pemptousia les 13, 15  et 17 juin 2016. En voici la traduction.

La plupart des gens, même chrétiens, éprouvent frustration, découragement et inquiétude face aux inévitables chagrins de la vie: «C’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu» (Actes 14,22). Les afflictions de cette vie ne doivent pas être regardées à travers le prisme transitoire des raisonnements, mais plutôt à travers celui de l’éternité. Notre vie prend son sens et le sens des chagrins de la vie nous est révélé lorsque qu’ils prennent la forme du chemin de croix qu’il nous appartient de parcourir pour atteindre sanctification et salut. Lire la Suite

Métropolite Athanasios. En toutes choses, soyez attentifs. (1/2)

Le texte ci-dessous est la traduction d’un entretien du Métropolite Athanasios de Limassol publié le 20 mars 2018 sur le site Pravoslavie.ru. Le Métropolite Athanasios y développe une des dimensions du fondement de la vie spirituelle  du Chrétien orthodoxe : l’attention permanente qu’il convient de maintenir vis-à-vis de soi-même, mais également envers notre environnement humain et matériel. Il souligne particulièrement l’importance de cet environnement sur la vie spirituelle.
Nombreux sont ceux qui s’imaginent que la vie spirituelle dépend de nos sentiments; si nous nous sentons bien, joyeux, sereins, cela signifierait que tout va bien dans notre vie spirituelle. Et si au contraire nous ressentons de la tristesse, de l’affliction, nous pouvons penser que tout n’est pas en ordre dans notre vie spirituelle. Évidemment, c’est bien un fait que celui qui mène une lutte ascétique évalue sa situation spirituelle en fonction de ce qu’il ressent; toutefois, au début de la vie spirituelle, ce critère n’est pas toujours fiable car il existe une sorte de loi du changement qui agit dans le monde spirituel. Beaucoup sont insatisfaits de l’évolution de leur vie spirituelle car, selon eux, ils ne constatent aucun progrès en eux-même. Ils sentent qu’ils gardent le même dénominateur qu’au départ, ou même qu’il s’est dégradé. Et ils en éprouvent de l’amertume et de l’affliction. Bien entendu, ce qu’ils déplorent, ce n’est pas le mal, mais l’absence de sécurité dans leur vie spirituelle. Quoi qu’il en soit, il convient de rester attentif, et d’éviter le stress et la dépression qui pourraient découler des sentiments que nous éprouvons. Lire la Suite

Geronda Arsenios l’Hésychaste, l’initié de la Panagia.

Le site Pravoslavie.ru a publié la version russe du texte ci-dessous, consacré à la spiritualité de Geronda Arsenios le Spiléote et Hésychaste, le 15 septembre 2015. Cette version a été préparée par Madame Olga Rojniova.

Le 15 septembre, nous célébrerons la mémoire du geronda athonite Arsenios le Spiléote et Hésychaste. Geronda Arsenios fut un héros de l’ascèse qui acquit les dons du discernement spirituel, de l’humilité et de la douceur, de la clairvoyance, et de la prière continuelle. Pendant quarante années, le Père Arsenios fut l’inséparable frère de Geronda Joseph l’Hésychaste (1897-1959) dans l’exploit ascétique et l’initiation aux Mystères. Après la fin bienheureuse de Geronda Joseph l’Hésychaste, le Père Arsenios fut le trait d’union de toute la fraternité monastique des enfants spirituels de Geronda Joseph. Lire la Suite

Geronda Joseph de Vatopedi: «Non, fils, où es-tu allé chercher cela?»

Ce texte est la traduction française d’un long entretien avec Geronda Joseph de Vatopedi, fils spirituel du saint Geronda Joseph l’Hésychaste, et père spirituel de la Communauté de Vatopedi, accordé à des pèlerins et enregistré en juillet 1987, et ensuite publié dans les pages anglaises du site Pemptousia (lié au Saint et Grand Monastère de Vatopedi) le 14 décembre 2016. Geronda Joseph y parle du pourquoi et du comment de la Création, de la Trinité, du Verbe de Dieu, de la télépathie, de la femme.

Pourquoi ne pouvons-nous suivre de notre propre chef la voie du sacrifice, alors que le Christ le fit?
Geronda: Il le fit de Son propre chef parce qu’Il était réellement Dieu, le Verbe incarné de Dieu. La personne que nous voyons, c’est l’homme Jésus. Mais l’homme Jésus avait aussi en Lui Jésus le Verbe et Dieu. Étant à la fois Dieu et homme, la grâce divine résidait en Lui. Celui Qui est le Seigneur de Vie est l’un d’entre nous, Il est la tête de notre corps. Nous sommes revêtus de Lui. Tous ceux qui ont été baptisés en Christ ont été revêtus de Lui. Nous avons été ‘habillés’ en Lui par le baptême et nous le portons en recevant chaque jour les Saints Mystères. Il partage le même corps et le même sang que nous. Il n’est pas quelque part ailleurs, loin, ce qui nous obligerait à l’appeler pour qu’Il se mette en route et vienne à nous. Il est déjà en nous. Nous invoquons l’aide de Sa grâce: «Nous pouvons surmonter toute chose en Christ car Il nous donne la force de le faire», comme nous dit Saint Paul. Mais je dirais qu’il s’agit là d’un fondement. C’est une base et satan va essayer de vous menacer dans les moments difficiles. Ne vous découragez pas, car toutes ses menaces sont vaines. «Celui Qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde». Lire la Suite

Saint Cosme d’Étolie. Les Temps sont mûrs. (2)

Athanasios Zoïtakis, professeur à la Faculté d’Histoire de l’Université d’État de Moscou (MGU), et auteur d’une monographie consacrée à Saint Cosme d’Étolie (Le texte original russe de la monographie précitée, qui compte plus de 200 pages, est accessible librement ici.), a commenté pour le site Pravoslavie.ru les prophéties de Saint Cosme se rapportant à notre époque, parmi les deux cents prophéties que ce Saint nous a léguées. Plusieurs textes du Professeur Zoïtakis au sujet de Saint Cosme d’Étolie ont déjà été traduits sur le présent blog. Voici la deuxième partie de la traduction française du commentaire accordé au site Pravoslavie.ru. La première partie se trouve ici.

Prophéties concernant notre époque

Saint Cosme d’Etolie

«Il viendra un temps où vous n’apprendrez plus rien». Il est malaisé d’affirmer que ces paroles s’appliquent précisément à notre époque, mais il est suffisamment évident aujourd’hui qu’en Europe Occidentale et aux États-Unis, et ailleurs aussi, l’opinion publique est manipulée. En Europe Occidentale, rares sont ceux qui savent réellement se qui se passe en Ukraine et en Syrie, de la même façon que quasiment personne ne savait se qui se passait en Yougoslavie quand l’Occident y intervint. Ceux qui le souhaitent disposent encore toutefois de la faculté de chercher l’information sur l’internet et de la creuser jusqu’à atteindre la vérité, toutefois c’est devenu chose impossible au moyen des seuls médias occidentaux. Lire la Suite